ECE, l’histoire d’une école pas comme les autres.

E.C.E., trois lettres qui depuis 100 ans ont activement contribué au développement de l’industrie de la radio et de la télévision, puis de l’électronique et de l’informatique, pour nous propulser aujourd’hui dans l’ère de l’internet des objets connectés, de la réalité virtuelle augmentée, de l’intelligence artificielle et des ordinateurs quantiques. C’est avec une agilité et un sens de l’anticipation qui ne se sont jamais démentis, que cette école a su accompagner, quand elle ne les a pas précédées, toutes ces grandes révolutions qui se sont succédé depuis la découverte de la radio-conductivité par Edouard Branly en novembre 1890, et qui ont profondément transformé notre société.

Née en 1919 cette école a formé au fil du temps des milliers d’opérateurs radio, de techniciens, d’ingénieurs et de chercheurs qui avec passion ont su façonner ces révolutions technologiques et techniques afin qu’elles deviennent source de progrès pour le plus grand nombre. Bien que centenaire à présent, cette école poursuit sa mission avec le même enthousiasme, le même dynamisme, la même clairvoyance et cette foi inébranlable dans la capacité de l’homme à construire un futur toujours meilleur. En cela elle ne fait que suivre la conduite de son fondateur, Eugène Poirot, qui pendant plus de 50 ans a présidé aux destinées de cette école.

Mais avant de se projeter dans ce que sera son deuxième centenaire, il est utile ici de retracer brièvement son histoire. Cette histoire n’est pas uniquement une histoire des technologies et des techniques, mais bien une histoire des hommes qui ont donné à la fois une vie et un sens à ces techniques. Au lendemain de la tragédie du Titanic la nécessité de former des opérateurs radiotélégraphistes pour la marine marchande s’impose et avec elle le besoin d’écoles spécialisées devient évident. Malheureusement la Grande Guerre mettra tout ceci entre parenthèses. La paix revenue une toute nouvelle école de T.S.F. s’installe rue de la Verrerie à Paris dans le 4ème arrondissement en 1919. Tout juste démobilisé, un jeune chef de poste radiotélégraphiste qui s’était volontairement engagé au début du conflit alors qu’il n’avait que 15 ans rejoint cette école pour y enseigner. Bien qu’autodidacte, c’est un excellent pédagogue. Son sens inné du commandement, doublé d’un esprit visionnaire vont faire que très vite il présidera à la destinée de cette école en en prenant la direction. C’est ainsi que sous la houlette du jeune Eugène Poirot vient de naître en 1926 l’école Centrale de T.S.F. Grâce à lui l’école s’impose très vite comme la référence pour la formation des opérateurs radio de la marine.

Et puis c’est l’avènement de la radiodiffusion, puis de la télévision, puis du radar, de l’électronique, des hyperfréquences, du transistor, des circuits intégrés, de l’informatique … La liste est longue. Mais à chaque révolution technologique l’école a su être au rendez-vous de l’histoire pour en être un acteur. Les techniques évoluant, elle prend en 1963 le nom d’école Centrale d’électronique, ECE. Pressentant l’importance qu’allait prendre les techniques de la radio, que ce soit dans les domaines grand public, professionnel ou militaire, l’école crée à la fin des années 20 un cours supérieur préparant à la carrière d’ingénieur. En 1988 elle devient une école d’ingénieurs à part entière avec ses classes préparatoires intégrées. Le 20 Mars 1990 l’école reçoit son habilitation de la part de la CTI et peut enfin délivrer son diplôme d’ingénieur. En 2016 l’école intègre le groupe INSEEC U., une plateforme d’enseignement supérieur pluridisciplinaire fondée sur une culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat responsable, deux valeurs si chères à l’ECE depuis sa création.

Bien que devenue tardivement une école d’ingénieurs en tant que telle, très tôt nombre de ses anciens élèves ont pu accéder à de très hautes responsabilités. Aussi afin de contribuer au développement du cours supérieur préparant à la carrière d’ingénieur de ce qui était encore l’école Centrale de T.S.F., de contribuer à la réputation de l’école dans le milieu industriel et de défendre la valeur professionnelle de ses membres, les anciens élèves de l’école devenus ingénieurs décident de créer la Société des Ingénieurs E.C.T.S.F. le 15 mars 1947. Cette société exerce ses activités au sein de l’Amicale des Anciens élèves de l’E.C.T.S.F. De nombreux anciens auront au fil des ans assuré le rayonnement de l’école dans de nombreux domaines où leurs qualités et leurs compétences ont été reconnues et appréciées. À présent les nouveaux anciens de l’ECE nantis de leur diplôme d’ingénieurs poursuivent ce mouvement au sein d’Alumni ECE